Baby Boss : un film énorme

Ce film américain d’animation et de comédie produit par Dreamworks (visiter le site) est sorti le 29mars 2017. On retrouve dans le casting les voix des acteurs suivants Timothé vom Dorp, Stephane Godin, Vincent Ropion et plus.

Résumé de Baby boss

Pour le grand frère, il n’est pas toujours aisé d’accepter l’arrivée d’un petit frère. Surtout quand ce dernier porte une cravate et se promène avec un attaché-case. En plus, il a la voix d’un homme d’une soixantaine d’années. Si l’aîné Tim ;  âgé de 7 ans, n’est pas favorable à l’arrivée de ce « Baby boss » chez lui ; il fera une découverte qu’en fait, il a affaire avec un baby boss espion et que lui seul peut lui donner un coup de main en vue de l’accomplissement de sa mission. Car le nouveau-né s’apprête à l’affrontement entre les bébés et les petits chiens. Ces derniers  vont prendre la place des bébés dans le cœur de leurs parents.

Avis et critique du film Baby boss

Le thème est certes assez mignon  et original: un homme d’affaires en couche-culotte. Un bébé en costard cravate avec une valise. Il fait la loi et accapare tout l’amour de ses parents au point que ces derniers en oublient leur premier-né. Très vite, Tim mène son enquête et finit par découvrir l’identité de ce nourrisson pas comme les autres : il est PDG de l’entreprise « Baby Corp ». Sa mission c’est de réduire à néant les desseins de la société « Puppy Co » qui cherche à déstabiliser l’amour des parents dans ce monde. Sur papier, ça semble super mais en pratique, on voit quand même un film qui a du mal à décoller malgré les quelques rebondissements. Cela  est dû en partie à son scénario assez peu fourni en termes d’enjeu mais aussi à deux intrigues différentes. Les scènes hilarantes et surprenantes avec les dialogues jouissifs ne sont pas nombreuses. Il reste la relation fraternelle assez bien développé dans la manière dont le film aborde leur différence. L’approche de la jalousie et de la crainte de l’enfant d’être oublié par ses parents fonctionne mais au côté émotionnel s’ajoutent des gags irrévérencieux.  On déplore également que l’exploitation du thème de catégorie de bébé espion n’est pas satisfaisante.  Les enfants seront évidemment divertis avec ce film d’animation, mais les grands pourront ne pas être emballés. Ces derniers peuvent trouver la trame scénaristique un peu lourde et manquante de grain de sel. Il s’agit en fait d’une ode à l’imagination d’un enfant. Il dévoile une satire du monde du business et  de l’ascension sociale. Quoi qu’il en soit, Baby boss, même s’il n’est pas parfait avec sa fin prévisible, propose un moment de détente pour tous. Il reste un film sympathique qui divertit bien. Il transmet également un petit moral sur l’amour filial et la relation fraternelle et familiale et montre aussi à quel point la venue d’un petit frère peut délaisser le grand. Enfin, côté montage, le studio propose un visuel graphique rétro, simple mais efficace. Pour conclure, Baby boss est  tout simplement un film attendrissant et enfantin qui permet quand même de passer un bon temps.

baby-boss-avis