Voyage en Ethiopie

Empire de l’Afrique dont l’histoire remonte au Moyen âge, il est considéré en effet comme l’un des berceaux de l’humanité. Le pays suscite la fascination et l’émerveillement des voyageurs au fil des siècles avec les diversités de son climat, de ses paysages géographiques et de sa culture, et qui souhaitent éviter de rester en Occident et Europe. Si vous projetez de visiter les terres d’Éthiopie, voici quelques circuits incontournables qui rendront votre séjour inoubliable.

 Addis-Abeba

La capitale construite sur une altitude variant de 2300 à 2600 m est toujours le point de départ pour un séjour d’une semaine. La ville fondée en 1887 par l’Empereur Menelik II abrite des nombreux vestiges, des anciens palais et des édifices traditionnels. En même temps, elle est aussi une métropole moderne avec les bâtiments des organisations mondiales et africaines. Ensuite, faites un passage à Ziway en vue d’une promenade en bateau sur le lac. Cela permet d’admirer les nombreux oiseaux qui le peuplent (marabout, martin-pêcheur…). Une visite à Awassa s’impose également.

Lalibela

La région située à plus de 2600 m d’altitude est célèbre pour ses 11 églises troglodytes. Ces églises sont complètement taillées dans le roc ou la montagne dans un seul bloc de pierre. L’intérieur et l’extérieur sont faits de roc. Le plus connu de ces endroits de cultes monolithiques est Bete Giyorgis dont la construction remonte à 8 siècles passés. Le site Lalibela doit son nom au roi Gebra Maskal Lalibela qui fit bâtir de nombreuses églises après sa conversion au christianisme. Comme le voyage à Jérusalem n’est pas très facile du fait du développement de l’Islam, le roi a cru bon de faire ériger un lieu de pèlerinage dans le pays.

Bahar Dar et les îles monastères du lac Tana

Avant d’être ce qu’il est maintenant : un site d’attraction touristique, Bahr Dar était d’abord un village de chasseurs, puis il est devenu un endroit où les caravaniers font des échanges. La ville a l’avantage d’avoir une situation géographique enviable. Elle est située au bord du lac de Tana. Certaines de ces églises possèdent les plus belles fresques du pays. Ces églises ou monastères se trouvent sur les îles au nombre de 37. Les chutes du Nil Bleu valent également le crochet. A partir de là, on peut passer à Gondar en prenant une route taillée à flanc de montagne où les vues sont grandioses.

voyage-ethiopie

Gondar

La ville fascine grâce à son enceinte royale datant de 1632. Celle-ci est bâtie sur les contreforts du massif Semien à une altitude de 2200 m. L’héritage architectural des châteaux gondariens et de l’Église Debre Birhan Sélassié est exceptionnel. La cité royale de Fasil Ghebbi est par ailleurs inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.

Axoum

On y retrouve l’édifice le plus ancien du pays ainsi que le monastère de Debro Damo qui est malheureusement inaccessible aux femmes. Ces dernières peuvent cependant visiter le palais de la reine de Saba, les tombes royales, les stèles magnifiques…

Enfin, pour les amateurs d’églises rupestres, il ne faut pas manquer la visite d’un site peu connu dans la région du Tigré. Il a pas moins de 120 églises taillées dans les roches et des falaises abruptes datant du 9ème au 15ème siècle.